BLOGS
Se nos ve el plumero Se nos ve el plumero

"La libertad produce monstruos, pero la falta de libertad produce infinitamente más monstruos"

¿Complot español contra el rey de Marruecos? ¡A una columna!

Un comentarista de este blog, que utiliza el seudónimo de “Increible”, envió anoche esta nota:

Hola! quería traer a tu blog una pequeña noticia de “el país” de hoy. Es que es sobre “el mundo”, sobre el CNI, sobre Alí Lmrabet, periodista marroquí de El Mundo, sobre el rey de Marruecos, y además en la misma noticia se menciona al rey de España.

Todo ello en menos de media columna

seguro que tu sabes ordenar los factores mejor que yo… lo dijo ¡increible! · 25 Julio 2006 | 11:28 PM

Esta es la noticia que El País publicó ayer, a media columna, abajo y en página par, tan escondida que la pasé de largo:

Rabat investiga un compló del CNI contra el rey de Marruecos

I. C. – Madrid

EL PAÍS – España – 25-07-2006

El fiscal del rey del tribunal de apelación de Casablanca ordenó ayer la apertura de una investigación “profunda y exhaustiva” sobre una supuesta implicación del CNI, el principal servicio secreto español, y el diario El Mundo en un compló para desestabilizar a Marruecos y a su monarca.

El Ministerio de Justicia marroquí publicó ayer un comunicando anunciando esta decisión tras las declaraciones de un ex militar marroquí, Hicham Bouchti, que estuvo un tiempo exiliado en España.

Bouchti manifestó, el pasado fin de semana, en varias publicaciones marroquíes, que durante su estancia en Madrid fue reclutado por el CNI, y Alí Lmrabet, periodista marroquí de El Mundo, que contaba con el respaldo de la dirección del periódico.

Cuenta, por ejemplo, cómo el CNI quiso afiliarle a un supuesto movimiento de oficiales marroquíes libres. Bouchti narró después a la policía, en la brigada provincial de información, su colaboración con el servicio secreto.

El anuncio, por el Ministerio de Justicia, de la investigación sobre las actividades del CNI coincide con la visita que hizo ayer a Casablanca don Juan Carlos para almorzar con Mohamed VI. “El comunicado marroquí es como mínimo inoportuno”, afirmó un diplomático español en Rabat.

—-

El Mundo, diario mencionado en El País, no recogió ayer esta noticia. Hoy, sin embargo, recibe los honores de página completa. Se trata de una crónica algo rocambolesca de su corresponsal en Rabat, Alí Lmrabet, un periodista perseguido por el régimen marroquí, en la que mezcla opinión con información.

Cuando los espías se mezclan con los periodistas no suele salir nada bueno. Ambas profesiones tienen objetivos contrarios y pocas veces complementarios:

El periodista trabaja para hacer público lo que está oculto; el espía se dedica a convertir en secreto lo que es de dominio público.

Media columna, casi escondida, en El País de ayer da para toda una página en El Mundo de hoy y con Pedro Jota por medio.

Vivir para ver…

16 comentarios

  1. Dice ser juampa

    El periodista trabaja para hacer público lo que está ocultotu mismo lo has dicho.que eres en estos momentos…oink!oink!oink!

    26 Julio 2006 | 11:37

  2. Dice ser andros

    yo con el sátrapa ese que es “primo” del juanacarlos este (que lloraba en el entierro del criminal de su padre), yo después de los sangrientos atentados del 11 m y una vez comprobado al naciaonlidad de la gran mayoría de los terroristas (marroquíes), hubieera roto las relaciones con el reino moro. el embajador a su casa y la embajada cerrada a cal y canto. acto seguido, cierre de todas las fronteras con el vecino del sur y repatriación inmediata de todo ciudadano, perdón súditos, de esa nacionalidad que esté ilegal en nuestro territorio, menores incluidos. seguidamente conversaciones con los saharahuis, reconocimiento del sahara como estado, firma de tratados bilaterales, entre ellos el pesquero (el banco más importante está allí), salida de nuestra flota a faenar escoltada por nuestra armada en su totalidad.ya está bién de tanta tontería y de tanta hipocresía y de esa mierda de la unión de civilizaciones. desde allí no nos viene nada bueno.que les den.

    26 Julio 2006 | 13:10

  3. Dice ser oicangi

    Andros, que suerte que ninguna de esas decisiones dependa de ti.

    26 Julio 2006 | 16:21

  4. Dice ser andros

    oicangi: suerte para quién? para ti?

    26 Julio 2006 | 18:35

  5. Dice ser carles

    Aprovecho para agradecerle a JAMS, sinceramente, que se haga eco de las portadas de El Mundo sobre el 11-M. La mayoría de los medios ocultan esa información.No me importa q las critique, para algo tenemos la libertad de expresión.Criticar es positivo, ocultar es dictatorial.Enhorabuena JAMS, de parte de alguien q piensa justo lo contrario.11-M QUEREMOS SABERhttp://www.ausentes.org

    26 Julio 2006 | 19:56

  6. Dice ser imagina

    Espero que esté cercano el día en que Pedro José Ramírez, tenga que dar cuenta ante la justicia, de sus, como mínimo, abusos informativos.Saludos

    27 Julio 2006 | 02:03

  7. Dice ser elcuratodo

    Carles:QUEREMOS SABER como coño se llama tu hermana.Gracias

    27 Julio 2006 | 09:52

  8. Dice ser carles

    QUEREMOS SABER – MEMORIA, DIGNIDAD Y JUTICIAHomenaje a las victimas y reparto de hojas informativas día 11 de cada mes a las 20h.Convocatoria apoyada por AVT, Rosas Blancas, Ciudadanos por la Constitución, …Primer objetivo, 11 de Agosto+ Apuntad vuestra ciudad en el Foro de Investigación de http://www.fondodocumental.com:http://11m.fondodocumental.com/a/Opinión -> Iniciativas -> Dia del mes del homenaje y reparto de folletos+ Si tu ciudad ya aparece, ponte en contacto con los usuarios responsables, usando la mensajería del Foro de Investigación de http://www.fondodocumental.com:http://11m.fondodocumental.com/a/+ Si necesitas ayuda para contactar o tienes dudas, escribe a agmflopez@hotmail.comALCALÁ DE HENARES (*): ElValenc.ciàALMERÍA: mflopezBADAJOZ (*): peonocultoCÁCERES (*): LaEspadaCÓRDOBA: aceitunoFRESNEDOSO DE IBOR: nikopokoGRANADA [Fuente de las batallas]: cecilio (a partir de Septiembre)HUESCA o ZARAGOZA: FermínZaLA CORUÑA [Delegación del Gobierno, Plaza de Ourense, s/n]: PitufitoLEÓN: Estreyao (a partir de Septiembre)LIVERPOOL: Marta (contacto: The_Smoker)MADRID [Atocha]: The_SmokerMÁLAGA [Plaza de la Constitución]: choya2006, jomesa, anacarol, pinbamar, AtonitaMURCIA [frente a la Delegación del Gobierno]: Kickjor, tubipora, juliomurOURENSE: piloto343SANTANDER [Plaza del Ayuntamiento]: Mima (en Agosto)SANTILLANA DEL MAR: FerminZa (en Agosto)TARRAGONA [ante Els Despullats en la Rambla Nova]: unoparatodosVALENCIA: Redebre (A partir de Septiembre)VALLADOLID: FCPC2311(*) Por confirmar

    27 Julio 2006 | 12:10

  9. Dice ser jade

    “El Mundo” es un panfleto q no para de inventarse cosas.Os voy a dar una lista resumen de la gran cantidad de falacias de Pedro J en su trabajo como periodista:1.- GAL del PSOE2.- Corrupción del PSOE3.- Caso Roldán4.- Secuestro de Segundo Marey5.- Caso Fondos Reservados.etc etc etc etc etcY puedo seguir pero paro.Por todas estas mentiras hasta un Ministro del PSOE tuvo q ir a la cárcel. Porque los jueces formaban parte de la conspiración.ERA TODO ENGAÑOS Y MENTIRAS DE PEDRO J.¡¡¡NO ENTIENDO CÓMO ALGUIEN PUEDA PENSAR Q PEDRO J DIGA LA VERDAD SOBRE EL 11-M!!!

    27 Julio 2006 | 12:16

  10. Encore une fois de plus, une forte manoeuvre de diversion du régime marocain connu par ses manipulations atroces contre le peuple marocain et les instances internationales des droits de l’homme et les organes de presse qui la supportent.en tant que personne chevronnée des dédales de la politique de conspiration au maroc, et connaissant bien comme il faut les agissements des feudataires et des vassaux du despotisme absolutiste marocain, je confirme que cette forme de manipulation rentre dans l’orde de la confusion, de la désinformation et de la contre information dépolyées pour atteindre plusieurs objectifs:- empêcher toute forme d’assistance par la presse européenne et les instances humanitaires et à porter de l’aide aux ressortissants marocans fuyant le joug marocain.- menacer le régime éspagnol d’accorder dans l’avenir un asile conventionnel à toute personne dont la vie est menacée au maroc, soit pour ses opinions, son appartenance ou même sa race.- mettre un terme ou limiter la liberté du jounaliste ali lmrabet, qui constitue un danger émminent pour ce régime totalitaire, car il n’a accepté de céder à aucune forme de corruption.car comme le sait le monde entier, le roi est ses chiens de garde veulent s’acheter à tout prix la peau de ce journaliste intègre, mais c’est bien leur peau qu’ils vont laisser grâce à la bienveillance et la vaillance de nos confrères d’europe.Mr kaddour errami alias mourad degaulleréfugié marocain en algériegsm: 0021367856166

    04 Agosto 2006 | 15:45

  11. La calomnie est une forme de manipulation.ci-joint ma cerculaire qui m’a coûté l’effusion de mon sang par ce roitelet pantin.FLAC FLACVu que les intellectuels organiques ont tourné la veste, et ont accepté de devenir des mystificateurs et des fornicateurs…Vu que les docteurs en jurisprudence ont été décimés en deux bonnes parties, une partie de flagorneurs qui ont vendu leur peau et se sont assis dessus, au point qu’ils ne savent plus choisir leurs victimes… l’autre partie est mise derrière les verrous, sévie et muselée en attendant une récapitulation de leur part, et une grâce ironique qui s’en suit, si non à jamais…Vu que le régime a besoins de nous, les gauchos, ceux qui ont souffert le martyr, qui ont perdu leur liberté, expropriés de leurs biens, séparés de leurs familles, et le régime ne leurs a laissé que leurs yeux et leur culture pour se sentir en vie…, et il a besoin de nous comme devanture et gants pour pallier la montée des puritains, eux même étaient pendant une période de l’histoire montés contre nous, par le régime lui-même, pour nous anéantir, le temps où nous (léninistes- marxistes) étions la bête noire du monde libre, et par conséquent des pays qui constituent la cinquième colonne de ce monde.On s’est renversé les rôles, pour faire épargner à ce régime, à cette monarchie l’ultime débâcle et dégringolade.Hier, les puritains nous avaient brisé les reins, pompé de l’air aux universités, tué nos leaders, et ils ont même fait dans la délation, malgré que leur obédience l’interdit, et ils aient blasphémé notre réputation auprès de la plèbe : Omar et Mehdi sont des athées…Aujourd’hui, le régime nous met dans la déontologie de les traquer, les dénicher, flairer et conduire à leurs cellules dormantes, noircir leur image à l’étranger et enfin dénigrer leur torture et les exactions dont ils sont victimes aujourd’hui…Vu que la triture et la misère que m’a fait subir le régime me fait peur et constitue l’épée de Damoclès, si je me cantonne dans la neutralité, puisque le régime veut considérer les gens impartiaux à cette tauromachie qui les oppose comme délit sévèrement sanctionné par la nouvelle loi de la mort…Et pour tous ces «vu que… », j’ai décidé de participer au débat et annoncer ma couleur, puisque notre rouge marteau- faucille n’est plus accepté, mais l’imprégnation qui est souhaitée…Beaucoup de gens simplistes croient que participer à un sens unique, comme certaines ruelles, le sens de venir en aide à un automobiliste dont la voiture est tombée en panne et a crée un embouteillage, et un torrent d’avertisseurs de conducteurs arabes qui croient que la voiture a été inventée pour être promenée ou pour la drague… ou dans une autre métaphore, je fais l’adversaire dans un combat de boxe, qui ne fait point l’ennemi, qui met en valeur les dons divins de l’autre, à moins qu’il soit tordu, comme le roi Dagobert qui a mis sa culotte à l’envers.Je suis invité comme l’essayent de le répéter nos politiques aventuriers, qui constituaient nos idoles (puisque nous n’avions pas de divinité comme le makhzen prétend) et qui ont causé par leur infortune la mort précoce de Mehdi, Omar, Saida et Zeroual ; La disparition de milliers de personnes de bonnes familles, d’intellectuels, d’artistes, de poètes et d’humanistes…, l’exil et la proscription à l’étranger, dans des maristans psychiatriques ou dans des fosses communes… Ces aventuriers ont trahi leurs amis qui vivent dans l’au-delà et ont commencé à manger sur la même table que les criminels ou leur manitou au nom de l’équité et de la réconciliation, et l’instauration d’un état de droit démocratique.Sincèrement, comme les choses ont changé et les hommes intègres sont rentrés au bercail après la chute du mûr de Berlin comme disent les hérétiques, et pour ne pas se trouver dans une léthargie létale, puisque les cailloux ont un goût amer aujourd’hui, alors je réponds volontiers !Seulement, comme nous (léninistes-marxistes) sommes des esclaves à nos principes, nous préférons toujours commencer par le commencement, afin de ne pas tomber dans les slogans vides.Avant de définir, état de droit démocratique, il y a des points simples mais culminants qui nécessitent des élucidations, dans un feuilleton que j’intitulerai «la liberté ou la mort » qui pourrait me conduire je ne sais pas où, et dont le premier point qui me vient à l’esprit, est le terme de «commandeur des croyants ».Le titre de commandeur des croyants attribué aux chefs d’états musulmans d’antan, est un terme composé de deux mots, commandeur et croyants. Ce titre ne serait vrai que si les deux composantes n’étaient véridiques. Autrement dit, les croyants doivent l’être vraiment, et non pas comme a dit un savant européen érudit convertit à l’islam récemment : si j’avais connu les musulmans avant l’islam, je ne serais jamais converti en musulman ! Ou un autre chercheur européen : j’ai trouvé l’islam en occident et pas les musulmans, et j’ai trouvé les musulmans en orient et pas l’islam !La véracité de ces déclarations ne pourrait nullement être contestée par un citoyen comme moi, qui n’a de l’identité arabo- musulmane que ses pièces d’identité, et que si je déniche un pays démocratique occidental qui puisse m’offrir une nouvelle citoyenneté, comme tous les marocains d’ailleurs, je n’hésiterai pas un laps de temps.Le commandeur à son tour, doit être un peu plus humble, c’est à dire une parabole, comme l’étaient le prophète et ses compagnons, qui ont eu le mérite d’être appelés ainsi, si non ce titre ne serait qu’un toc déposé sur la tête de la nation.Parmi les exemples, Mahomet, le navi des musulmans lui-même était humilié à plusieurs reprises devant ses compagnons corsaires par des simples citoyens, et il n’a pas réagit par la loi de la force.Omar, le second Calife et commandeur des croyants attitré, aurait pleuré et baissé la tête devant une femme qui l’a accusé d’être pervers et ne pas accomplissant la responsabilité du gouvernail, car elle n’avait pas de quoi nourrir ses enfants un soir. Ali, le quatrième Calife, aurait été traîné devant la justice par un citoyen juif à qui il devait une modique somme d’argent.Omar ben abedelaziz lui, quand il traitait les affaires de la nation allumait les bougies de l’état, et quand il traitait ses propres affaires, il allumait celles achetées par son propre argent.Apres son invasion de l’IRAK, son excellence le président des états unis d’Amérique, a fait une déclaration bizarre : les peuples arabes sont athées, ils adorent par peur leurs chefs d’états et l’argent ! Et nous devons faire le nécessaire pour les délivrer de cet athéisme !Est-ce une gaucherie de sa part ? Certainement le chef du pays le plus scientifique de la planète ne joue pas avec les mots.Effectivement, les pays arabes sont gouvernés par des despotes éternels, qui font la pluie et le beau temps à leur peuple.Tous les gouverneurs arabes sont venus au pouvoir contre le gré de leur peuple : coup d’état, usurpation de pouvoir, razzia religieuse…mais aucun pouvoir arabe n’est accrédité par les urnes ! Dès que ces gens se sont appropriés des pouvoirs des peuples, ils les ont mis en esclavage, grâce à des armées et des systèmes policiers d’affidés et de corrompus, puisqu’ils mènent un train de vie plus élevé que celui de leurs pairs occidentaux. Ensuite ces régimes se sont renforcés par des intellectuels et journalistes mercenaires, et enfin des institutions, des politiques et des parlementaires qui n’ont que le rôle de justifier la tyrannie, et leurrer l’opinion étrangère dans leur pétaudière.Ces chefs d’états ne sont là que pour s’emparer des terreaux, des revenus des pays, les richesses de la terre, des mers et même du ciel.Les bribes qui restent, ils ont en fait des privilèges et des bromèdges pour apprendre à leur peuple comment imiter les chiens : Happer !Ceux qui ont assimilé le jeu et sont déployé pour la continuité du système, profitent de cette largesse, les autres, qui n’ont pas d’utilité immédiate, vivent dans des fours crématoires.Notre commandeur de croyants n’est pas exclu de ce phénomène, si non on peut le considérer, ainsi que sa dynastie, le summum de tous les régimes arabes, en matière d’humiliation et de vilenie. Jamais dans l’hassidim de l’humanité, un peuple n’a été appauvri, asservi, enseveli à un point qu’il a plongé dans un autisme des morts, et qui parfois suscite la peur du régime lui-même, et d’ailleurs la constitution nous considère toujours des protégés et des ouailles, et non des citoyens comme le reste de la planète.Analysons ce qu’a dit «Allah» dieu des musulmans, que ces dirigeants prennent comme référence, puisque je ne comprends rien à ses «lamode » vu que j’ai une culture plutôt occidentale qu’arabo- musulmane, et toutes mes tentatives pour pouvoir jauger ces pouvoirs en place par rapport aux enseignements d’Allah, étaient vaines.Allah a dit dans le «holy Coran », livre saint de ces musulmans :« Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants »V-44 LA TABLE SERVIE« Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes »V-45 LA TABLE SERVIE« Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers »V-48 LA TABLE SERVIE« Et ceux qui transgressent les ordres d’Allah, ceux-là sont les injustes »V-229 LA GENISSE« Et ce sont les mécréants qui sont les injustes »V-254 LA GENISSENo comment !Pour ceux qui cherchent la redondance, la prolixité et l’exégèse, j’ai peur qu’ils risquent de ne trouver aucune explication chez nous les marxistes-léninistes, puisque Marx a déclaré la guerre à la mauvaise application de la religion en disant : « la religion est l’opium du peuple », avant de se racheter et dit : «si dieu n’existait pas, on l’aurait inventé ».Mais quand même, si vous insistez, je pourrai vous indiquer le chemin du pénitencier de la ville de Salé, où séjournent des docteurs en jurisprudence, des innocents, nommés : FIZAZI, KETTANI, RAFIKI…. Détenus pour délit d’opinion ! Et à des peines prononcées par des juges qui n’ont aucune notion de temps…Laissons de côté ce qu’à dit W.BUSH et ALLAH, et essayons d’analyser les événements, la vie quotidienne et la justice au Maroc.Après le coup du 11 septembre 2001 aux états unis d’Amérique, dont les pertes étaient énormes, matériellement c’est la mort de plus de 3000 personnes, les meilleurs buildings du monde et beaucoup de fer et de blé. Sur le plan moral, c’est l’âme du libéralisme qui a été touché : les twin- centers, symbole mondial du mercantilisme, et le pentagone, symbole de la puissance militaire contemporaine.Résultat : pas plus de d’une soixantaine d’arrestation, et aucune condamnation.Le Maroc quant à lui, a été terrorisé certes, mais pas au point de le comparer au drame américain. Une porte d’un grand hôtel de la place endommagée, un restaurant-bar fréquenté par des gens d’une importance ordinaire bombardé, une cimetière oubliée profané … c’est tout.Résultat :- arrestation arbitraire de plus de 150.000 personnes- condamnation de plus que 2000 personnes- arrestation et détention de gens important de la société civil dont des journalistes indépendant, des avocats, des professeurs, des policiers…- Imagination de cellules terroristes dormantes partout à un point que le doute qui existait avant les événements entre les citoyens, a atteint un point culminant tel qu’un citoyen ne pouvait même pas fixer un autre des yeux.- Promulgation de la loi 03-03, dite la loi de la mort. Cette loi n’a qu’un seul objectif : faire des marocains, de tous les marocains, des accusés en liberté provisoire. Elle a été votée à l’unanimité par des parlementaires corrompus et pusillanimes, qui n’ont qu’un seul rôle, donner la légitimité aux décisions royales.- Arrestation des personnes éminentes dans le domaine de la jurisprudence pour la simple raison, qu’ils ne voulaient pas forniquer et parjurer avant les événements du 16 mai car leur dieu leur a recommandé dans le holy Coran :[« Certes ceux qui cachent ce que nous avons fait descendre en fait de preuves et de guides après l’exposé que nous en avons fait aux gens dans le livre, voilà ceux qu’Allah maudit et que les maudisseurs maudissent » v-159 la génisse].Par conséquent, la justice a appliqué l’adage marocain :La mosquée est tombée ? ! Pendez le coiffeur !- Des centaines de mille de personnes, arrêtés enlevés arbitrairement, déposé dans des lieux inconnus, dont on fait arracher des aveux par les moyens de torture les plus ignobles du monde (selon des témoignages d’européens mis en liberté), jusqu’à l’abus sexuel, (W.Bush en a fait illusion dans un discours).- Mise au pas de tous les démocrates, en les arrêtant ou en les convaincants ou même en les corrompant pour jouer la neutralité, à un point que les associations et les ONG des droits de l’homme font la sourde oreille à beaucoup d’exactions inhumaines.Aujourd’hui, nous devons pleurer les années de plomb de l’ex- roi, au moins la société était un peu homogène. Il y avait avec nous les ténors de la liberté : SERFATY, BOUABID, ASSIDON, AL HOURRIF, BENJELLOUN…Les autres, c’est à dire les faux militants, sont passé de l’autre côté du camp, puisqu’ils ont reçu leur part de gâteau, ont cru à la démocratie déclarée ou bien ils n’ont plus confiance à cette lympenprolétariat cliniquement morte. Nous avons une justice d’abattage qui date d’au moins de l’ère de Hammourabi, ce guide qui a crée une loi qui juge suivant le factuel, et pas selon les intentions qui constituent le chef d’inculpation de la majorité des procès politiques condamnés par le régime marocain.De surcroît la loi hellénistique qui dit :« Cogitationis poenam nemo patitur » qui veut dire qu’on ne doit pas condamner les gens pour leurs idées.Ces mêmes gens ont dit :« Corruptissima républica plurimae leges » qui veut dire que : les lois sont très nombreuses lorsque l’état est très corrompu.Et notre ploutocratie n’est pas seulement corrompue mais pourrie en matière de justice, à un point qu’on applique une loi le matin, et on applique son opposée le soir : notre loi est une anomie.Pour le côté patrimoine, il y a beaucoup de chose à dire là – dessus. Nous sommes parmi les rares pays pauvres non pétrolier au monde, qui dispose d’une élite opulente incommensurable, une élite cotée parmi les riches des riches de ce monde. Rien que le roi à lui seul, d’après les reconnaissances de son propre père, possède une richesse mirobolante qui pourrait faire vivre la famille royale sans bouger le petit doigt pour des milliers d’année à venir, cette richesse ne cesse de foisonner au détriment du peuple. Et pourtant le budget royal constitue toujours un lourd tribut sur le budget du peuple, voté indiscutablement par des parlementaires corrompus, convoitise et sans scrupule.Le roi est entouré d’un pan, inondé d’argent mais un peu moins que lui dont des grandes familles, des militaires, des politiques, des hauts fonctionnaires, des sécuritaires, des mystificateurs et des chiens de garde.De l’autre côté, il y a la populace. Nous vivons au troisième millénaire, comme des esclaves du temps des navettes. Nous vivons dans une misère bleue sans égale, sans avoir le droit de maugréer, ni même le droit de montrer nos souffrances. C’est de l’ostracisme pur.Et aucune personne, ni association, ni un ONG n’a le droit de nous défendre que dans le square balisé par la monarchie pour redorer le blason qui ne leurre plus personne. Et pour être encore plus clair, il y a seulement cinquante ans, nos parents avaient sacrifié âme et sang pour le retour du roi. Et à son retour, c’est une grande famille de la ville de Salé, je crois c’est la famille BENHEMMOU, qui avait hypothéqué sa propre maison, pour acheter les fournitures nécessaires au palais. Aujourd’hui le roi a une fortune estimée à cinquante milliards de dollars en espèce déposée dans les banques étrangères, tous les terrains fertiles du Maroc, le plus grand holding du Maroc, plus des propriétés un peu partout à l’étranger.Quant au peuple et ses enfants, il vit dans la misère, l’ignorance, la soumission et la peur. Pour fuir ces calvaires, il y a ceux qui prennent le large, dans des pateras de la mort, à un point que le nombre de morts est égal au nombre des victimes de l’Intifada des deux parties en carnage.La deuxième partie a choisi la prostitution et l’intermédiation. Presque la majorité des marocains vivent de ce créneau à différent niveau. Il y a une catégorie qui commence par le niveau bas, c’est à dire, assurer le manger et le toit, les besoins naturels qui devait être assurés par le régime, et c’est généralement des filles issues des campagnes, et qui exercent des métiers à revenus insuffisants, comme les bonnes et les femmes de ménage, qui n’ont aucun statut de travail.Une seconde catégorie plus professionnelle et issue de la classe moyenne. Cette classe qui se voit en cours de disparition à cause des mesures économiques entreprises par le roi lui-même, vu que c’est la seule classe qui pourrait sauver l’avenir du pays, car elle n’a pas de grands intérêts à perdre au cas d’une transformation générale, contrairement à la minorité richissime alignant les grandes familles nababs, les hauts fonctionnaires, les militaires et les chefs politiques et syndicalistes. Cette catégorie inonde le marché local. Déguisée en étudiantes, employées de bureau, et même parfois des médecins, elles exercent en concomitance la prostitution et leurs professions en toute impunité. Les pays les plus connus en matières de liberté sexuelle ne sont pas encore arrivés au rang du libertinage et de l’impudeur de la femme marocaine. L’ignorance primitive et la misère associées ont laissé croire aux femmes marocaines que l’émancipation est le synonyme de prostitution. Et cela ne dérange pas le régime puisque c’est un créneau sur lequel repose des industries entières comme le tourisme. La totalité des gens qui viennent du golf sont des obsédés qui viennent pour dépuceler des fillettes de bas âge. D’autres viennent d’Europe pour la pédophilie ou autre forme de prostitution.J’étais très ému par une revue suédoise qui a classé le pays du commandeur des croyants en seconde position, en matière de prostitution après la Thaïlande.Il y a finalement la prostitution internationale hors pairs. Le Maroc est très connu ailleurs par le cannabis et les courtisanes. Les humoristes critiques de la rue et des salons de thé, les seuls lieux de discussion encore permis avant de donner le coup de fion et plonger le pays dans l’archaïsme total, se marrent en disant que si les Egyptiens se vantent par leurs pyramides, le Nil et l’indépendance de leur magistrature, nous avons notre cannabis, nos courtisanes et notre pharaon. Nos filles sont introduites dans tous les réseaux de prostitutions du monde. Et les gens qui gèrent ce trafique, sont parfois des gros bonnets, et les filles qui le font sont parfois issues de… je ne sais quelle famille !Pour tout dire, le Maroc est le seul pays au monde où tu ne peux pas faire de distinction entre une prostituée et une femme qui ne l’est pas. La cause ? ! C’est le régime bien sûr. Il y a seulement moins de 40 ans, ce phénomène n’existait pas. Il y avait des maisons pour cela, mais pas dans la rue.Le troisième phénomène, c’est la pauvreté. Même si je passe toute ma vie à conter la légende de la pauvreté au Maroc, je n’en finirai pas ou plutôt, je n’arriverai pas à décrire ce phénomène avec précision, c’est à dire que, les signes de la misère bleue sont visibles dans tous les secteurs de la vie, et je ne sais pas pourquoi les gens ne rouspètent pas. C’est comme quelqu’un qui ne ressent plus la faim à force de ne rien manger, avant de céder l’âme définitivement. Nous avons faim très faim même, et l’occident doit impérativement intervenir avant qu’un drame inhumain unique au monde ne se produise au Maroc.D’abord il faut être sûr d’une chose : c’est le roi lui-même qui veut qu’on soit pauvre. Les rois du Maroc ont tout fait pour avoir la haute main sur le pays en paupérisant le peuple, et d’ailleurs l’ex-commandeur des croyants l’a dit ouvertement à son peuple : affames ton chien, il t’emboîtera le pas. Et ça marche ! Plus nos rois nous plongent dans la misère noire et la pauvreté, plus on les suit et on ne jure que par leur nom, comme avait défini la reine de SABA, le roi Salomon dans le holy Coran toujours :[«Elle dit : En vérité, quand les rois entrent dans une cité ils la corrompent et font des honorables citoyens des humiliés. Et c’est ainsi qu’ils agissent » v-34 les fourmis]Et les mesures entreprises par le nouveau roi, le démontrent.Où sont les réformes aspirées par les citoyens ? Des bols de soupes populaires un mois sur douze ? Et le reste de l’année ? Et la constitution qui ne sert qu’au roi et son joug ? Et l’impunité des gens auteurs de crimes juridiques, politiques et économiques ? Et l’argent du peuple stocké dans des banques étrangères par tonnes ou gaspillé par les enfants de la ploutocratie corrompue gouvernante dans des casinos espagnols et dans la drogue dure en Amérique du nord ? Et les biens du peuple dont les minerais, comme le phosphate, qui sont commercialisés de manière inexplicable ? Et ces gens qui se jettent dans la mer dont des femmes enceintes qui fuient la faim ? ……Le régime nous enlise dans la misère et nous accuse d’être misérable, c’est l’humiliation absolue. Et le roi ne fait sortir aucune loi qui rentre dans les intérêts de cette populace, la loi concernant la femme n’est qu’une montagne qui a accouché d’une souris, et la loi de la mort dite anti-terroriste a surpris tout le monde même les commanditaires qui sont les Américains bien sûr.Le roi ne fait que changer le knout de main, dans le jargon d’un certain résistant nommé YAZIDI envers le gouverneur GRANDVALL, vous ne faites que nous faire changer de position, mais votre truc est toujours entre nos reins ! C’est obscène, mais c’est la réalité.Le roi ne fait pas de concession sur le plan moral. Il peut créer des instances d’indemnisation et des droits de l’homme, dont les responsables n’étaient que de simples arrivistes fourrés dans les rangs des humanistes, qui n’attendaient que le petit clin d’œil du roi pour se convertir en panégyristes et chiens de gardes finis, et qui opèrent dans l’intermédiation politique, ce qu’ils dénonçaient auparavant. Mais sur le plan moral, le roi ne cède même pas un petit yard dans les domaines de la constitution, du gouvernail et de la justice sociale. Pire encore, il n’a même pas l’intention de traduire en justice des filous du peuple, ceux qui ont volé sa liberté et son argent. Et il n’osera jamais nous libérer du joug appelé religion de l’état ! Par contre l’esprit de vengeance continue à hanter les hommes intègres qui ne font et ne feront aucune abnégation à cette ploutocratie corrompue qui nous gouverne, comme maître A.Berrada, A.Elhourrif et A.Balafrej..Un grand homme comme Mehdi Elmanjra, mis en marge par le régime ou plutôt c’est le régime qui vit en marge, puisque Mehdi a déjà plongé dans l’océan de l’histoire, s’est distingué de nous tous et a quitté le stade animal pour se ranger dans le niveau de l’homme puisqu’il pense !Le régime est en train de récupérer le reste d’opposants de gros calibre, les a pris en otage dans des fonctions factices mutant leurs visions et idées, tout en endorlotant la plèbe par les festivités et les promesses vaines, et parfois des scandales financiers ou judiciaires comme l’arrestation et la grâce de grand journaliste comme Ali lemrabet.Le Marocain ne voit d’ailleurs qu’une seule issue dans l’horizon, l’émigration, le vol ou la mendicité.La mendicité est un phénomène qui existe – comme la prostitution – dans toutes les classes de la société. Les plus bas demandent des sous aux coins des rues aux passagers. Les grands tendent les mains aux pays riches et aux instances caritatives internationales.Voilà le pays de commandeur des croyants, nous n’avons ni dignité ni fierté ni foi.Quand le nouveau roi a pris le pouvoir, beaucoup de citoyens étaient optimistes. On avait soif à la justice, à la liberté, à l’égalité et à toutes les valeurs humaines auxquelles optent les peuples. Rien du tout !Si non aujourd’hui les choses se sont aggravées et sont tombées dans la déliquescence. Et comme un malheur ne vient jamais seul, les changements dans le monde, ne font que libérer davantage les mains du régime, pour nous soumettre à la merci de ses abus, moyennant d’une politique du jardin et des roses, dès que le roi voit qu’une rose commence à dépasser les autres, il coupe sa tête.Aujourd’hui, l’occident ne permet plus de couper la tête de nos leaders politiques, pour cette raison, le régime s’est plié à leurs besoins, et leur a ouvert les portes du paradis terrestre, par des cumuls des salaires, des budgets à tâches fictives et des corruptions et des pots de vins en plein jour.Aussi le roi a cédé plus que jamais, les biens du peuple marocain à «l’autre », cet “autre” qui devait constituer l’objet de rivalité et d’aspiration qui puisse couvrir nos ambitions, pour qu’il y soit un équilibre universel productif. J’aimerai bien croire que nous ne sommes pas sous domination gentile.Pour trouver des solutions aux problèmes de la société, le régime adopte des solutions bizarres. Pour le problème des mendiants, il a commencé à arrêter les mendiants pour les envoyer dans des maristans psychiatriques, pour en fabriquer plus tard de l’aspirine, comme nous disions quand nous voyions la voiture de la fourrière ramasser les chiens dans la rue, lorsque nous étions très petits. Il tue les gueux pour éliminer la misère.Seuls les personnes qui n’ont pas de cœur qui peuvent résister à ce phénomène. Il faut être vraiment très animal pour emmener un peuple naïf et candide à cet étatPour nous leurrer, les mystificateurs d’aujourd’hui prétendent que le roi n’est pas au courant de ce que sévit dans la société. Je leur réponds que si le roi est au courant de ce qui se passe, c’est une catastrophe. Et s’il ne l’est pas, c’est encore pire, c’est la dèche totale.Donc pour récapituler, le roi ne peut aucunement être commandeur des croyants, puisqu’il n’adopte pas les ordres de la jurisprudence “Cacher”. Il est donc un simple roi, et là encore, quel genre de roi ? Certes le roi n’est pas seulement injuste mais pervers, puisqu’il a arrêté calomnieusement, en guise d’abnégation des gens innocents pour leurs idées et intentions, dont FIZAZI, KETTANI, RAFIKI, et deux tsiganes de 14 ans sans père : IMANE et SANAE…Et comme les marocains acceptent ces atrocités, ils ne sont que des simples imbéciles, et le roi est le leur.Comment qualifie-t-on un peuple qui se voit usurpé son pouvoir par la force, la tyrannie et le mythe et ne réagit pas ? !Comment qualifie-t-on un peuple qui permet à ses dirigeants de dilapider son butin et ne proteste pas ? !Comment qualifie-t-on un peuple asservi par une manière de concevoir la religion, qui ne sert qu’une petite minorité, dont le roi, et ne rebiffe pas ? !Comment appelle-t-on un peuple que son gouvernement tire par le nez vers la misère, l’ignorance, la peur et la soumission et ne rouspète pas ? !Comment appelle-t-on un peuple qui tue ses chefs charismatiques, les trahi, les regarde pris en otage ou leurs idées mutées et ne se révolte pas ? !Comment appelle-t-on un peuple qu’on exproprie de ses terres et ne dégaine pas son glaive ? !Comment qualifie-t-on un peuple qui regarde sa progéniture périr dans la mer et les prisons, et ses filles vendre leur chair au rabais et ne parle pas ? !Comment… ? ! Comment… ? ! Comment… ? !….Et bien moi, je vais vous le dire quel qu’elle soit la conséquence : c’est un peuple imbécile ! Et il faut seulement oser pour être le roi des imbéciles !Quand l’homme arrive à un stade suprême de mégalomanie, et quand il écrase tout le monde dans sa propre patrie et ne fait aucune considération à l’humanité entière, il commence à commettre des crimes contre elle. L’histoire n’est pas pingre, et ce ne sont pas les exemples qui manquent : HAILASSELASSE, BOKASSA et même CESAR.Quand ce dernier n’a plus trouvé de rival, il a prôné à partager la poireaute avec le bon dieu et a proclamé sa phrase pérennisée :Donner à dieu ce qui appartient à dieu, et à César ce qui appartient à César.Et NEMROD est monté dans le ciel à dos d’épervier, tira sur dieu, le tua et revint sur terre pour mourir par l’animal le plus faible de la terre, l’insecte, d’une mort horrible.La meilleure qualification qu’on puisse attribuer au roi du Maroc, c’est le titre de déité. Il peut te faire vivre au paradis terrestre ou l’enfer, s’il le désir ou plutôt ses services secrets le veulent. Il peut te donner la vie ou te l’enlever s’il le veut. Une chose qui le différencie de l’interlocuteur d’AVRAHIM le Navi, c’est qu’il pourrait nous faire lever le soleil à partir de l’Ouest un jour !Je suis le premier croyant à la déité du roi du Maroc, puisque j’ai vécu sa malédiction terrestre, et lui seul sait comment je vais en finir. S’il m’ôte l’âme du corps ou s’il me confisque ma liberté déjà provisoire alors il reviendra à la nature sanguinaire de ses ancêtres. Cette dynastie qu’avaient traité le serviteur et le factotum du trône de félonie. Et s’il me laisse encore cette pseudo liberté, je démasquerai davantage de mensonges.A l’opposé «d’Allah » lui, il ne peut pas être le dieu du bien, donc c’est un dieu du mal. Le dieu du Maroc fait appel à toutes les compétences pour nous maintenir en esclavage animal, les psychopathes, les faux – intellectuels, les voyants et les sorciers. Le peuple lui, vit dans une apathie totale, et dés qu’une tête commence à pousser, le roi la rase. Et pour faire taire l’opinion publique, il corrompt l’entourage de la victime. Et pour faire taire l’opinion internationale, il suit déjà les manières de ses aïeuls, corrompre les juifs du Maroc et d’ailleurs, puisque ces derniers détiennent les médias et les instances du monde entier.Mais comme les juifs sont des humanistes lumières, et des fanatiques de la liberté, comme le conte le Massada légendaire, viendra un jour où ils refuseront les abnégations du dieu du Maroc, et viendront à notre secours comme ils l’ont fait pour le peuple irakien.De toutes les manières, les peuples qui ont décidé de quitter le stade animal, croient à ce qu’a dit Diderot : aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander les autresCasablanca le 14 février 2004Mourad DEGAULLEalias ERRAMI KaddourDegaulle10@hotmail.comgsm: 0021367856166

    04 Agosto 2006 | 16:04

  12. Dice ser Mourad degaulle

    LETTRE D’UN GUEUX PAGE A UN DESPOTE ROTURIERMAJESTE,Honneur de porter à votre connaissance que je suis un citoyen marocain , âgé de 46 ans, célibataire, militant des droits de l’homme, républicain démocrate, journaliste freelancer répondant au pseudonyme de MOURAD DEGAULLE alias KADDOUR ERRAMI. Et comme vous le savez très bien, je suis actuellement réfugié en algérie.Majesté,A partir de 1975, j’ai milité pour la liberté, la justice et l’égalité des marocains, au sein de la gauche marxiste , dans la perspective de voir un Maroc meilleur, prospère et juste ; Ces valeurs nobles et morales ne cachaient nullement l’intention de déstabiliser notre pays, ni à renverser votre régime. Mais comme votre père et son entourage avaient un acharnement absolutiste du pouvoir, il a appliqué un maccartisme à la marocaine. Votre père a tué des innocents, beaucoup plus qu’on vous a raconté ceux qui essayent de muter les réalités, et qui vivent toujours dans votre giron. Cette réalité Majesté, vous ne la trouverez aucunement chez ceux qui essayent de vous faire croire que vous avez réalisé un changement effectif, ceux qui vous font de la spéculation de l’espoir, ceux qui vous tracent le contour d’un Maroc en rose.Votre papa Majesté, a tué tout ce qui est beau dans notre pays. Il a tué l’homme, Il a métamorphosé la femme, Il a profané la loi, Il a bafoué les libertés, Il a trituré le peuple, il a volé nos rêves pour lesquels nos parents ont chassé la colonisation et ont intronisés vos aïeuls, il nous a fait une constitution à sa mesure qui renie nos droits naturels, il a détourné nos richesses, il a tué nos enfants et nos dieux.Et finalement, et après beaucoup de sacrifices de notre jeunesse pétulante, et après avoir découvert que le peuple n’a plus que deux issus, émigrer ou mourir dans ses geôles ; et de peur de rester seul dans cet immense et beau pays, sans esclaves comme il nous considérait, et comme vous nous considérez vous-même, du moment que votre constitution que vous maintenez toujours nous considère ainsi, votre papa a décidé d’effectuer un de ses miracles coups magiques : La démocratie et le changement.Majesté,Vous savez que le changement pour lequel avait opté votre père, et vous avez continuer à pratiquer, n’est que de la manipulation simpliste qui ne dupe personne, même pas des fillettes de 14 ans, que vous avez arrêtés et incarcérés, pour tentative de renversement du pouvoir, votre pouvoir absolu.La réconciliation que vous avez inventé, n’est qu’une fuite en avant, car elle n’a jamais fait l’objet de nos sollicitations, et vous l’avez exécutée d’une manière parodique et burlesque, avec l’aide de nouveaux judas de la nation, que votre père a élevé dans ses geôles auparavant, et qui jouaient le rôle de courtisans et rabatteurs entre votre père et les hommes intègres.Aujourd’hui, vous les avez utilisé comme chevaux de bataille pour leurrer les opinions, et faire croire au monde entier que votre despotisme a évolué, que les marocains sont heureux sous votre règne, que nos droits ont été rendus, que nous avons une liberté d’expression, que les marocains sont tous égaux, et que celui qui gouverne au Maroc est responsable de ses actes devant le peuple et ses représentants, que les richesses du Maroc sont partagés équitablement entre ses enfants.La réconciliation que vous avez exécutée, restera une bévue et une horreur sur le front du Maroc, c’était une seconde trahison à l’encontre du peuple marocain après cette indépendance tant regrettée. La première était juste après le départ des colons français, lorsque vos parents se sont accaparés du pouvoir, ont tué tous les artisans de la résistance, ont usurpé le pouvoir, ont volés toutes les terres fertiles qui appartenaient au peuple avant le protectorat, et enfin ils ont instauré une constitution archaïque, esclavagiste et totalitaire.Tes parents majesté, nous ont réduit à la servitude d’antan et des républiques bananières.Votre réconciliation dont vous vous vantez, n’est qu’une corruption et une division de la populace victime des tripotages et malversations et gabegie de votre père. Vous avez crée une nouvelle souche sociale de voyous, d’arriviste et d’aventuriers politiques.Vous n’avez que corrompre et acheter des minables et perfides vendables pour essuyer les génocides qu’ a commis votre père, au détriment d’un peuple qui a été démuni, appauvrit, asservit et réduit pendant 40 ans.Par ce comportement, vous ne quittez pas trop loin les manipulations de votre père. Lui il utilisait la violence dans sa dictature, et vous le mensonge et l’hypocrisie dans votre démocratie, mais le résultat est toujours le même, rester au pouvoir et voler nos richesses, profaner nos croyances et nous mettre dans le dépotoir de l’histoire.Durant ces années de votre règne, je peux vous citer autant d’exemples que vous voulez, qui prouvent que votre politique n’est pas meilleure que celle adoptée par votre père, et comme je ne peux pas vous envoyer toute une bible, je ne vous citerai que quelques exemples :-Les 15 employés de la société de transport urbain de Casablanca qui ont été écrasés par leur propre patron moyennant d’un bus car ils étaient en grève et empêchaient ce patron de faire travailler des substituts.-Les habitants de la banlieue de Casablanca appelée Haraouiyine, que vos forces de l’ordre ont encerclés et massacrés à la baïonnette comme des moutons, car ils ne voulaient pas quitter leurs masures qui leurs avaient coûté les yeux de la tête, pour aller dormir sous la belle étoiles, car vos acolytes et vassaux avaient besoins de leur terre. Vous les avez tabassez, puis incarcérés, puis jugés, pour avoir luttés pour une cause univoque, défendre leur propriété. Le jugement était si dur, que pour un youyou d’ une femme, qui a vu son mari et son frère bastonnés sauvagement par vos bourreaux, a été condamnée à 20 ans de réclusion. Les autres condamnations, je ne vous les dirais pas. C’est nauséabond pour les raconter. Mais moi, je sais que vous êtes au courant de tout, tout ce qui se passe sur votre propriété privée.-La répression, les restrictions et les condamnations de la liberté de la presse. Vous avez suspendu, censuré et arrêté sauvagement des journaux et des journalistes. un grand homme comme ALI LMRABET que vous avez fais boire le calice jusqu’à la lie. Que vous avez arrêté comme un criminel et finalement vous l’avez empêché d’exercer son métier noble, et vous êtes toujours à cheval avec vos feudataires pour user de toutes vos cabales pour l’accabler, afin de l’obliger à fuir sa propre patrie. Cette patrie qui devrait, justice de préséance faite, lui accorder plus de priorités que vous, descendants de je ne sais quel pays et de quelle race.-Vous avez arrête des hommes libres, vous les avez mis dans des lieux de détentions secrets, vous les avez torturé sauvagement ; l’un parmi eux, vos agents ont utilisé une lame de rasoir, et ont découpé 27 morceaux de sa verge. Sincèrement j’aimerai bien voir cet organe qui a perdu tous ces morceaux et qui continue à exister.-vous avez arrêté et condamné des hommes intègres et des oulémas comme KETTANI, FIZZAZI , RAFIKI et compagnons, pour des raisons que personne ne sait.-Vous avez tué des gens comme le voleur présumé des ustensiles de cuisine de votre palais de marrakech.-Vous avez tué sous la torture un professeur à Taroudant, et vous l’avez jeté sur la route qui joint Agadir à Marrakech, comme une bête.-Vous avez tué le dénommé ABDELHAK (MOUL SEBBATE) au lieu de suivre avec lui les moyens conseillés et appropriés dans le domaine des interrogatoires. Certainement pour cacher la vérité au peuple marocain.-Vous avez arrête des jeunes gens à tort et vous en avez fait des petites entreprises criminelles pour les condamner à des peines incommensurables , pour cacher les bévues de vos services secrets, et pour limiter nos libertés, nous les démocrates du Maroc, qui rêvons d’un pays libre comme la France .-Vous avez commandité les attentats du 16 mai 2003, par le biais de votre esclave LÂANIGRI, pour faire plonger le pays dans un mutisme absolu, et faire de tous les marocains des accusés en liberté provisoire.-Vous avez commandité des crimes hors du Maroc, dont les attentats de Madrid en mars 2004, pour limiter le droit à la migration des marocains, de peur de ne pas rester seul dans ce pays, avec tes esclaves qui ont le syndrome de Stockholm, les dupes et ceux qui mangent les bribes sur vos tables.-Vous avez vendu calomnieusement des marocains aux services d’espionnage étrangers, les accusant d’appartenir au terrorisme international, comme boucs émissaire, ou ceux qui discutent l’étendu de votre pouvoir.Et moi-même, comme vous le savez très bien, j’étais victime de ces machinations, s’il n’y avait pas la circonspection des américains vis-à-vis de vos abus et outrages dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Et vous le savez très bien, s’il y a un terroriste au Maroc, c’est bien vous majesté. Car depuis la nuit des temps, vos parents ont maintenu cette stabilité de la mort et du pessimisme, par le terrorisme intellectuel, la confusion, la propagande, la désinformation, la contre information, la corruption, l’assassinat, la proscription et la discrimination .-vous avez empêché le peuple sahraoui de faire son choix pour son indépendance et embrasser sa liberté, vous l’avez torturé fustigé, cautérisé, violer, harcelé et corrompu.-Vous avez faut des restrictions sur les activités des hommes d’esprit comme Mehdi ELMENDJRA et Maître ABDERRAHIM BERRADA-Vous avez continué à dilapider les biens du peuple marocain, à le paupériser et à l asservir, comme dans les républiques bananières. La politique d’enrichir le riche et appauvrir le pauvre au point que notre peuple continue à vendre sa chair au rabais dans le monde entier, et nos enfants choisissent les dents de la mer au four crématoire de votre autoritarisme.Majesté,Si j’avais un toit ou je pourrais garder mes biens, je vous aurais préparé un rapport bien détaillé sur les abus et les outrages de votre régime, pour vous dire qu’il n’y a que vous qui ne savez pas qu’on est au courant de tous vos crimes. La vérité est tellement flagrante même chez des petits enfants d’autres pays. Mais comme vous avez fait une forte pression sur les autorités algériennes, voir des compromis, pour me rendre la vie impossible, et faire de moi un loup qui court à remplir son ventre au lieu d’un homme libre qui critique votre politique, si vous en avez une bien sûr.Donc, je vais me limiter à ces crimes, pour vous décrire les préjudices que m’a fait subir votre régime, du temps du règne de votre père, et le votre.Durant le règne de votre père, j’étais victime de :•Victime de la rupture abusive de la fonction publique à deux reprises (1984 et 1988). (Groupe OCP et La RAMSA d’AGADIR)•Assignation par intermittence au Maroc durant les années80.•Rapatriement par moyens illégaux. (1985 de la SUISSE et 1996 DU SENEGAL)•Harcèlement moral et physique (1980 et 1988)•Arrestations arbitraires (rien qu’en 1988 plus de trente fois à travers le Maroc)•Tentatives d’assassinats (au moins deux fois)•Frustration des droits constitutionnels (passeport, carte d’identité, extrait d’acte de naissance, diplômes, carte de vote…)•Immixtions, filature, intimidations, brimades, affronts, abus et outrage de pouvoir.•Proscription pendant six ans à l’étranger, et je n’ai rejoint le Maroc que vers 1996. Et aujourd’hui encore, j’ai fui le Maroc sous la menace de mort.Majesté,Après mon retour au Maroc, votre père et vous-même, avez fait des propositions dans votre sphère alléchante pour une catégorie de citoyens. Je les ai refusées toutes car le problème qui m’oppose à vous en tant que roi, et non pas comme la majorité de marocains, repose sur le fond et pas dans la forme. Nous somme un mouvement récent, indécible , républicain qui compte parmi nos rang entre autres : Maître ABDERRAHIM BERRADA, Ali LMRABT, Nadia YASSINE, Abdallah ZÂAZA…Et personnellement, je n’accepte pas d’être l’un de vos sujets et pas un citoyen intègre. Et si tous les marocains accepteront cet esclavage, et s’il ne manquait que moi pour faire l’unanimité du peuple, je vous répondrai non pour deux raisons ; la première est que je ne veux pas renoncer à ma qualité d’homme, la seconde est que je trouve contraire à ma dignité d’obéir à vos lois injustes.Suite à mon refus catégorique, malgré la réale dans laquelle vous m’avez plongé, en me privant de mes biens, de ma famille, de mes amis, et même vous empêchez toute sorte de solidarité quelque soit son origine en menaçant les gens de soutien au terrorisme. Et vous savez très bien, que c’est grâce à la communauté juive marocaine que j’ai pu résister à vos caprices, et vous savez très bien le prix de ce soutien.Alors vous avez commandité à votre police des abus que je défini comme suit :•Filature quotidienne.•Frustration d’exercer un métier.•Propagande et accusations calomnieuses.•Menace de liquidation physique.•Menace ou corruption de toute personne, quelque soit le degré de parenté ou d’amitié de venir en aide à mes besoins, me loger ou me faire travailler.•L’intervention au pré des instances des droits de l’homme pour abîmer mon image.•Restrictions sur mes libertés constitutionnelles et civiques élémentaires sans procès judiciaire.Majesté,Si je m’adresse à vous aujourd’hui, ce n’ai pas dans l’intention de vous présenter mes excuses, ni mon repentir, ni vous demander à rentrer au Maroc pour voir ma mère, ni vous demander une aumône , ni vous donner l’occasion de jouer le patriarche gracieux qui pardonne à ses brebis errantes.. Loin de ça.Si je m’adresse à vous, c’est pour vous proposer ce que vous m’avez déjà proposé, car le moment n’était pas propice, car je n’ai jamais pris de décision d’une manière hâtive. Aujourd’hui, j’ai jugé nécessaire de le faire, sans que vous vous faites d’illusion sur ma position, je peux et à n’importe quel moment vous créer des ennuis, même si vous ne vous en rendez pas compte. Et si j’ai accepté de faire ce compromis avec vous, c’est pour permettre au peuple marocain de choisir seul son avenir et son destin, et je ne veux aucunement m’imposer à lui, par aucun moyen, ni externe ni interne … car je suis convaincu qu’un leader charismatique doit naître dans l’enceinte d’une révolution, et ne pas être parachuté de l’extérieur.Je vous propose dans ce cas les solutions suivantes :A-je retourne au Maroc, mon pays natal, terre de mes ancêtres les Idrissides, les vrais descendants du prophète Mahomet ; cette terre que nous avons défendu à travers l’histoire, plus que quiconque, victimes de votre dynastie alaouite, ainsi que vos prédécesseurs. Et soyez sûr Majesté, qu’il viendra le jour, ou nous récupérons notre pouvoir, et ce jour là, nous vous rendrons le pareil doublement, car vous savez que l’histoire ne fait que tourner en rond.Et si vous me laisserez retourner au Maroc, il y a deux cas qui se présentent :a-je vivrais isolé de la société, dans une indépendance totale, je ne me mêlerais point des problèmes qui la sévissent ; dans ce cas j’opterais pour le statut d’apatride, et j’obtiendrais tous mes documents nécessaires au prés des nations unis, et bien sûr vous me restituerez tous mes biens et droits qui me permettront de vivre décemment, sans brimades ni humiliations.b-Je m’intègrerai dans la société à nouveau. Dans ce cas, je n’assumerai aucune responsabilité au près de vous ni de votre administration. Après récupération de mes biens et droits, j’exercerai dans le secteur libéral, sans me soucier de la politique du pays.c-Je créerai mon propre parti politique, qui sera à priori financé par l’argent du peuple marocain, et qui militera pour les causes suivantes :*- abolition de la religion de l’état. Car vous savez très bien, que ce que vous êtes en train d’exercer, est tout sauf la religion. Je ne connais pas une religion sur terre qui cautionne votre injustice. Aussi votre slogan : dieu, la patrie et le roi, n’est autre qu’une trinité polythéiste vaine qui vous apothéose. La religion que vous exercez n’est qu’une forme de manipulation. Et je ne connais pas une religion à travers l’histoire, ou la débauche sévit le foyer de son patriarche.*- défense des valeurs républicaines.*- changement de la constitution. Et installer des lois comme la pesanteur, personne n’est au dessus.*- séparation des pouvoirs.*- instauration d’une monarchie institutionnelle où le roi règne mais ne gouverne pas.*- reconnaître que les marocains sont des citoyens et non pas des sujets.*- élargissement des espaces des libertés d’expression et de la presse.*- autoriser le journaliste ALI LMRABET à reprendre ses activités journalistiques.*- autoriser au futurologue MEHDI EL MENDJRA d’organiser des conférences sur le sol marocain.*- dédommager Maître ABDERRAHIM BERRADA et lui permettre d’exercer ses activités politiques sans aucune restriction ni réserve.*- délivrer la licence d’exercice au parti politique léniniste marxiste la voix démocratique (ex ILAALAMAM) et lever toute interdiction sur ses activités politiques.*- jugement des tous les responsables accusés dans les assassinats, la torture, les détournements des biens du peuples, les concussions,les tripotages et tous les marocains reconnus coupables par Amnesty internationale.*- refaire les procès des marocains incarcérés dans les affaires d’ordre politique, notamment ceux accusés dans les attentas présumés du 16 mai 2003.*- refaire une réconciliation nationale authentique. Et non pas corrompre des personnes plates et complaisantes en leur accordant des postes, des indemnisations et des budgets mirobolants.*- faire une transition nationale à laquelle participeront toutes les forces vives du pays, de laquelle résultera une constituante, l’élection d’un parlement légal et un premier ministre élu par le peuple.*- mettre de toute urgence en exergue un plan économique capable d’assurer à cours terme une solution aux misères dans lesquelles gis le lympenprolétariat marocain.*- renforcer la justice, combattre la corruption, la lenteur administrative, et tous les fléaux qui sévissent l’administration marocaine.B-si votre majesté n’admet aucune de mes suggestions, et je ne vois pas pourquoi d’ailleurs, car ce sont des propositions qui ont été suggérée lors de mon séjour au Maroc de votre part, et celle de votre père, mais elle sont peaufinée et ratifié par mes soins de manière à ce qu’aucune de nos fiertés ne soit affectées. Alors, vous allez m’obliger à demander le statut d’apatride auprès des nations unis. renoncer à ce pays que j’adore, et que j’ai plus de préséance que vous-même, puisque vous connaissez bien comme il faut l’importance de la dynastie des Idrissides par rapport au reste des autres dynasties, et notamment la votre. Je vous demande de me rendre mes biens et mes droits, cesser de me traquer à travers le monde, pour me permettre de choisir un pays où je passerai le reste de mes jours.Majesté,Je vous appelle ainsi, uniquement pour remplir les formalités protocolaires de la correspondance. Car vous le savez très bien, vous ne pouvez pas être un roi, moins encore un chef d’état compétent.Vous savez très bien que la théorie du contrat de gouvernement date du moyen age : c’est un contrat qui lie le roi et ses sujets. Les théologiens trouvent de nombreux exemples de contrats, entre dieu et le peuple juif, entre roi et sujets, dans l’ancien testament. La notion de contrat permit de fonder le droit de résistance en raison du double contrat, le premier entre dieu et le peuple, le second, subordonne au premier, entre le roi et le peuple. Si le roi persécute la vraie religion, il viole le contrat conclu entre dieu et le peuple et celui-ci peut user de son droit de résistance. La théorie de contrat de gouvernement permettait l’établissement d’une monarchie à la fois autoritaire et limitée.Quant au droit divin que vous vous proclamez, il faut savoir que la nature n’a donné le droit à personne de commander les autres.La monarchie majesté, obéit à des lois elle-même :On dit que point de monarque, point de noblesse ;point de noblesse, point de monarque ; mais on a un despote.Le roi gouverne par des lois fixes et établies et non par des caprices sans lois ni règles. Aussi, il faut savoir qu’un roi ne peut pas se suffire aux lois, mais il a besoin aussi de la vertu, car la morale s’applique là où la loi ne s’applique plus. Mais est ce que vous-même êtes soumise à cette lois, ainsi que vos agents, jusqu’au dernier policier de circulation ? Je vous laisse le soin de répondre.Autre chose que les lois et la vertu majesté, le roi fais usage de l’honneur. Car le préjugé de chaque personne et de chaque condition, prend la place de la vertu politique et la représente partout.Majesté, est-ce que vous régnez par des lois fixes, la vertu et l’honneur ? Ou bien vous régnez par votre volonté, vos caprices et la crainte ? Le peuple n’a pas peur de vous ? Ou bien je me trompe ?Vous n’êtes pas un roi majesté, vous êtes comme le reste des chefs d’états arabo-musulmans : un despote.Majesté, je sais que tu ne peux pas commettre la même bévue déjà commise à l’encontre du défunt HICHAM MADARI, ni celle par votre père envers MEHDI BENBARKA.Dans l’attente de vous lire, veuillez agréer Majesté, l’expression de mes très hautes salutations.Signé : MOURAD DEGAULLEAliasKADDOUR ERRAMICIN : B402579Passeport : N600006GSM :00213 67856166Fax : 0021321673661

    18 Octubre 2006 | 16:57

  13. Dice ser mourad degaulle alias kaddour errami

    Alger Le 12 octobre 2006LETTRE D’UN GUEUX PAGEAUN DESPOTE ROTURIERMAJESTE,Honneur de porter à votre connaissance que je suis un citoyen marocain , âgé de 46 ans, célibataire, militant des droits de l’homme, républicain démocrate, journaliste freelancer répondant au pseudonyme de MOURAD DEGAULLE alias KADDOUR ERRAMI. Et comme vous le savez très bien, je suis actuellement réfugié en algérie.Majesté,A partir de 1975, j’ai milité pour la liberté, la justice et l’égalité des marocains, au sein de la gauche marxiste , dans la perspective de voir un Maroc meilleur, prospère et juste ; Ces valeurs nobles et morales ne cachaient nullement l’intention de déstabiliser notre pays, ni à renverser votre régime. Mais comme votre père et son entourage avaient un acharnement absolutiste du pouvoir, il a appliqué un maccartisme à la marocaine. Votre père a tué des innocents, beaucoup plus qu’on vous ont raconté ceux qui essayent de muter les réalités, et qui vivent toujours dans votre giron. Cette réalité Majesté, vous ne la trouverez aucunement chez ceux qui essayent de vous faire croire que vous avez réalisé un changement effectif, ceux qui vous font de la spéculation de l’espoir, ceux qui vous tracent le contour d’un Maroc en rose.Votre papa Majesté, a tué tout ce qui est beau dans notre pays. Il a tué l’homme, Il a métamorphosé la femme, Il a profané la loi, Il a bafoué les libertés, Il a trituré le peuple, il a volé nos rêves pour lesquels nos parents ont chassé la colonisation et ont intronisés vos aïeuls, il nous a fait une constitution à sa mesure qui renie nos droits naturels, il a détourné nos richesses, il a tué nos enfants et nos dieux.Et finalement, et après beaucoup de sacrifices de notre jeunesse pétulante, et après avoir découvert que le peuple se trouve entre charybde et Sylla, et n’a plus que deux issus, émigrer ou mourir dans ses geôles ; et de peur de rester seul dans cet immense et beau pays, sans esclaves comme il nous considérait, et comme vous nous considérez vous-même, du moment que votre constitution que vous maintenez toujours nous considère ainsi, votre papa a décidé d’effectuer un de ses miracles coups magiques : La démocratie et le changement.Majesté,Vous savez que le changement pour lequel avait opté votre père, et vous avez continuer à pratiquer, n’est que de la manipulation simpliste qui ne dupe personne, même pas des fillettes de quatorze ans, que vous avez arrêtées et incarcérées, pour tentative de renversement du pouvoir, votre pouvoir absolu.La réconciliation que vous avez inventée, n’est qu’une fuite en avant, car elle n’a jamais fait l’objet de nos sollicitations, et vous l’avez exécutée d’une manière parodique et burlesque, avec l’aide des nouveaux judas de la nation, que votre père a élevé dans ses geôles auparavant, et qui jouaient le rôle de courtisans et rabatteurs entre votre père et les hommes intègres.Aujourd’hui, vous les avez utilisés comme chevaux de bataille pour leurrer les opinions, et faire croire au monde entier que votre despotisme a évolué, que les marocains sont heureux sous votre règne, que nos droits ont été rendus, que nous avons une liberté d’expression, que les marocains sont tous égaux, et que celui qui gouverne au Maroc est responsable de ses actes devant le peuple et ses représentants, que les richesses du Maroc sont partagées équitablement entre ses enfants.La réconciliation que vous avez exécutée, Majesté, restera une bévue et une horreur sur le front du Maroc, c’était une seconde trahison à l’encontre du peuple marocain après cette indépendance tant regrettée. La première était juste après le départ des colons français, lorsque vos parents se sont accaparés du pouvoir, ont tué tous les artisans de la résistance, ont usurpé le pouvoir, ont expropriés toutes les terres fertiles qui appartenaient au peuple avant le protectorat, et enfin ils ont instauré une constitution archaïque, esclavagiste et totalitaire : une anomie.Vos parents majesté, nous ont réduit à la servitude d’antan et celle des républiques bananières.Votre réconciliation dont vous vous vantez, n’est qu’une corruption et une division de la populace victime des exactions et des tripotages et malversations et gabegie de votre père. Vous avez crée une nouvelle souche sociale de voyous, d’arriviste et d’aventuriers politiques et des cerbères de garde.Vous n’avez fait que corrompre et acheter des minables et perfides vendables pour essuyer les génocides qu’a commis votre père, au détriment d’un peuple qui a été démuni, appauvrit, asservit et réduit pendant quarante ans.Par ce comportement, vous ne deviez pas trop loin des manipulations de votre père. Lui il utilisait la violence dans sa dictature, et vous le mensonge et l’hypocrisie dans votre démocratie, mais le résultat est toujours le même, rester au pouvoir et voler nos richesses, profaner nos croyances et nous mettre dans le dépotoir de l’histoire.Durant ces années de votre règne, je peux vous citer autant d’exemples que vous voulez, qui prouvent que votre politique n’est pas meilleure que celle adoptée par votre père, et comme je ne peux pas vous envoyer toute une bible, je ne vous citerai que quelques exemples :- Les quinze employés de la société de transport urbain de Casablanca qui ont été écrasés par leur propre patron moyennant d’un bus, car ils étaient en grève et empêchaient ce patron de faire travailler des substituts. Vous les avez envoyés à la morgue, avec un sans froid. Et l’assassin a été interné dans un centre de psychiatrie pour une durée déterminée. L’état d’Israël en aurait fait un deuil national.- Les habitants de la banlieue de Casablanca appelée « Haraouiyine », que vos escadrons de la mort ont encerclés et massacrés à la baïonnette comme des bestioles, car ils ne voulaient pas quitter leurs masures qui leurs avaient coûtées les yeux de la tête, pour aller dormir à la belle étoiles, car vos acolytes et vassaux avaient besoins de leur terre. Vous les avez tabassez, puis incarcérés, puis jugés, pour avoir luttés pour une cause univoque, défendre leur propriété. Le jugement était si dur, que pour un youyou d’une femme, qui a vu son mari ainsi que son frère, tous les deux bastonnés sauvagement par vos bourreaux, a été condamnée à vingt ans de réclusion. Les autres condamnations, je ne vous les dirais pas. C’est nauséabond pour les raconter. Mais moi, je sais que vous êtes au courant de tout, tout ce qui se passe dans votre propriété privée.- La répression, les restrictions et les condamnations de la liberté de la presse. Vous avez suspendu, censuré et arrêté sauvagement des journaux et des journalistes. Un grand homme comme ALI LMRABET que vous avez fais boire le calice jusqu’à la lie. Que vous avez arrêté comme un criminel et finalement vous l’avez empêché d’exercer son métier noble, et vous êtes toujours à cheval avec vos feudataires pour user de toutes vos cabales pour l’accabler, afin de l’obliger à fuir sa propre patrie. Cette patrie qui devrait, justice de préséance faite, lui accorder plus de priorités que vous, descendants de je ne sais quel pays et de quelle race.- Vous avez arrêtés des hommes innocents, vous les avez mis dans des lieux de détentions secrets, vous les avez torturés sauvagement ; l’un parmi eux, vos agents ont utilisé une lame de rasoir, et ont découpé 27 morceaux de sa verge. Sincèrement j’aimerai bien voir cet organe qui a perdu tous ces morceaux et qui continue à exister.- Vous avez arrêtés et condamnés des hommes intègres et des oulémas comme KETTANI, FIZZAZI, RAFIKI et compagnons, pour des raisons que personne ne sait. Peut-être car ils ont refusé signer votre acte de foie. Au lieu de fortifier la justice, vous avez justifié la force.- Vous avez tué des gens comme le voleur présumé des ustensiles de cuisine de votre palais de marrakech.- Vous avez tué sous la torture un professeur à Taroudant, et vous l’avez jeté sur la route qui joint Agadir à Marrakech, comme une bête.- Vous avez tué le dénommé ABDELHAK (MOUL SEBBATE) au lieu de suivre avec lui les moyens conseillés et appropriés dans le domaine des interrogatoires. Certainement pour cacher la vérité au peuple marocain.- Vous avez arrêtés des jeunes gens à tort et vous en avez fait des petites entreprises criminelles pour les condamner à des peines incommensurables, pour cacher les bévues de vos services secrets, et pour limiter nos libertés, nous les démocrates du Maroc, qui rêvent d’un pays libre comme l’occident.- Vous avez commandité les attentats du 16 mai 2003, par le biais de votre esclave LÂANIGRI, pour faire plonger le pays dans un mutisme absolu, et faire de tous les marocains des accusés et des justiciables en liberté provisoire.- Vous avez commandité des crimes hors du Maroc, dont les attentats de Madrid en mars 2004, pour limiter le droit à la migration des marocains, de peur de ne pas rester seul dans ce pays, avec vos esclaves qui ont le syndrome de Stockholm, les dupes et ceux qui mangent les bribes sur vos tables.- Vous avez vendu calomnieusement des marocains aux services d’espionnage étrangers, les accusant d’appartenir au terrorisme international, comme boucs émissaires, ou ceux qui discutent l’étendu de votre pouvoir.Et moi-même, comme vous le savez très bien, j’étais victime de ces machinations, s’il n’y avait pas la circonspection des américains vis-à-vis de vos abus et outrages dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Et vous le savez très bien, s’il y a un terroriste au Maroc, c’est bien vous Majesté. Car depuis la nuit des temps, vos aïeuls ont maintenu cette stabilité de la mort et du pessimisme, par le terrorisme intellectuel, la confusion, la propagande, la désinformation, la contre information, la corruption, l’assassinat, la proscription et la discrimination : le fer et le sang.- Vous avez empêché le peuple sahraoui de faire son choix pour son indépendance et embrasser sa liberté, vous l’avez torturé, fustigé, cautérisé, violer, harcelé et corrompu.- Vous avez bâclé la question berbère d’une manière cocasse. Vous avez corrompu des gens parmi cette race en faisant d’eux des ministres serfs.- Vous avez fait des restrictions sur les activités des hommes d’esprit comme Mehdi ELMENDJRA et Maître ABDERRAHIM BERRADA- Vous avez continué à dilapider les biens du peuple marocain, à le paupériser et à l’asservir, comme dans les républiques bananières. La politique d’enrichir le riche et appauvrir le pauvre au point que notre peuple continue à vendre sa chair au rabais dans le monde entier, et notre peuple qui vit entre le marteau et l’enclume, choisi les dents de la mer au four crématoire de votre autoritarisme.Majesté,Si j’avais un toit ou je pourrais garder mes biens, je vous aurais préparé un rapport bien détaillé sur les abus et les outrages de votre régime, pour vous dire qu’il n’y a que vous qui ne savez pas qu’on est au courant de tous vos crimes. La vérité est tellement flagrante même chez des petits enfants d’autres pays. Mais comme vous avez fait une forte pression sur les autorités algériennes, voir des compromis, pour me rendre la vie impossible, et faire de moi un loup qui court à remplir son ventre au lieu d’un homme libre qui critique votre politique, si vous en avez une bien sûr.Donc, je vais me limiter à ces crimes, pour vous décrire les préjudices que m’a fait subir votre régime, du temps du règne de votre père, et le votre.Durant le règne de votre père, j’étais victime :- Victime de la rupture abusive de la fonction publique à deux reprises (1984 et 1988). (Groupe OCP et La RAMSA d’AGADIR)- Victime d’assignation par intermittence au Maroc durant les années80.- Victime de rapatriement par moyens illégaux. (1985 de la SUISSE et 1996 DU SENEGAL)- Victime de harcèlement moral et physique (1984 et 1988)- Victime d’arrestations arbitraires (rien qu’en 1988 plus de trente fois à travers le Maroc)- Victime de tentatives d’assassinats (au moins deux fois)- Victime de Frustration des droits constitutionnels (passeport, carte d’identité, extrait d’acte de naissance, diplômes, carte de vote…)- Victime d’immixtions, filature, intimidations, brimades, affronts, abus et outrage de pouvoir.- Victime de proscription pendant six ans à l’étranger, et je n’ai rejoint le Maroc que vers 1996. Et aujourd’hui encore, j’ai fui le Maroc sous la menace de mort.- Victime de la menace quotidienne sous toutes ses formes, et vous savez que la menace est plus forte que l’exécution.Majesté,Après mon retour au Maroc, votre père et vous-même, m’avez fait des propositions alléchantes dans votre sphère, pour une catégorie de citoyens. Je les ai refusées toutes, car le problème qui m’oppose à vous en tant que roi, et non pas comme la majorité de marocains, repose sur le fond et pas dans la forme. Nous somme un mouvement récent, indicible, républicain qui compte parmi nos rang entre autres : Maître ABDERRAHIM BERRADA, Ali LMRABT, Nadia YASSINE, Abdallah ZÂAZA…Et personnellement, je n’accepte pas d’être l’un de vos sujets mais un citoyen intègre. Et si tous les marocains accepteront cette servitude, et s’il ne manquait que moi pour faire l’unanimité du peuple, je vous répondrai non, pour deux raisons ; la première est que je ne veux pas renoncer à ma qualité d’homme, la seconde est que je trouve contraire à ma dignité d’obéir à vos lois injustes.Suite à mon refus catégorique, malgré la réale dans laquelle vous m’avez plongée, en me privant de mes biens, de ma famille, de mes amis, et même vous empêchez toute sorte de solidarité quelque soit son origine en menaçant les gens de soutien au terrorisme. Et vous savez très bien, que c’est grâce à la communauté juive marocaine que j’ai pu résister à vos emprises et votre tenaille, et vous savez très bien le prix de ce soutien.Alors vous avez commandité à votre police des abus que je défini comme suit :- Filature quotidienne.- Frustration d’exercer un métier.- Propagande et accusations calomnieuses.- Menace de liquidation physique.- Menace ou corruption de toute personne, quelque soit le degré de parenté ou d’amitié de venir en aide à mes besoins, me loger ou me faire travailler.- L’intervention au pré des instances des droits de l’homme et les services secrets occidentaux pour abîmer mon image.- Restrictions sur mes libertés constitutionnelles et civiques élémentaires sans procès judiciaire.- Finalement, après la parution de ma circulaire intitulée « Flac Flac », vous avez effusé mon sang, à la manière des mollahs d’Iran.Majesté,Si je m’adresse à vous aujourd’hui, ce n’est pas dans l’intention de vous présenter mes excuses, ni mon repentir, ni vous demander à rentrer au Maroc pour voir ma mère, ni vous demander une aumône , ni vous donner l’occasion de jouer le patriarche clément qui gracie ses chiens errants.. Loin de ça.Si je m’adresse à vous, c’est pour vous proposer ce que vous m’avez déjà proposé, vu que le moment n’était pas propice, car je n’ai jamais pris de décision d’une manière hâtive. Aujourd’hui, j’ai jugé nécessaire de le faire, sans que vous vous fassiez d’illusion sur ma position ; je peux et à tout moment vous créer des ennuis, même si vous ne vous en rendez pas compte ou vous faites de la prétérition. Et si j’ai accepté de faire ce compromis avec vous, c’est pour permettre au peuple marocain de choisir seul son avenir et son destin, et je ne veux aucunement m’imposer à lui, par aucun moyen, ni externe ni interne … car je suis convaincu qu’un leader charismatique doit naître dans l’enceinte d’une révolution, et ne doit pas être parachuté de l’extérieur.Je vous propose dans ce cas les solutions suivantes :A-je retourne au Maroc, mon pays natal, terre de mes ancêtres les Idrissides, les vrais descendants du prophète Mahomet ; cette terre que nous avons défendu à travers l’histoire, plus que quiconque, victimes de votre dynastie alaouite, race descendante des nègres d’Afrique noir. Et si ce n’est pas une honte d’être un nègre, mais d’être esclave et descendant d’esclaves par filiation qui l’est. Vos ancêtres n’ont jamais savourés le goût de la liberté, pour cela, dès qu’ils ont usurpé le pouvoir, il ont crée une armé de légionnaire d’Afrique noir, et ils nous ont mis en esclavage. Et soyez sûr Majesté, qu’il viendra le jour, ou nous récupérons notre pouvoir, et ce jour là, nous vous rendrons le pareil doublement, car vous savez que l’histoire ne fait que tourner en rond.Et si vous me laisserez retourner au Maroc, il y a deux cas qui se présentent :a-Je vivrais isolé de la société, dans une indépendance totale, je ne me mêlerais point des problèmes qui la sévissent ; dans ce cas j’opterais pour le statut d’apatride, et j’obtiendrais tous mes documents nécessaires au prés des nations unis, et bien sûr vous me restituerez tous mes biens et droits qui me permettront de vivre décemment, sans brimades ni humiliations.b-Je m’intègrerai dans la société à nouveau. Dans ce cas, je n’assumerai aucune responsabilité au près de vous ni de votre administration. Après récupération de mes biens et droits, j’exercerai dans le secteur libéral, sans me soucier de la politique du pays.c-Je créerai mon propre parti politique, qui sera à priori financé par l’argent du peuple marocain, et qui militera pour les causes suivantes :- abolition de la religion de l’état. Car vous savez très bien, que ce que vous êtes en train d’exercer, est tout sauf la religion. Je ne connais pas une religion sur terre qui cautionne votre injustice. Aussi votre slogan : dieu, la patrie et le roi, n’est autre qu’une trinité polythéiste vaine qui vous apothéose. La religion que vous exercez n’est qu’une forme de manipulation. Et je ne connais pas une religion à travers l’histoire, ou la fornication sévit le foyer de son patriarche.- abolition du titre de commandeur des croyants , car le droit divin n’est qu’un mensonge.- défense des valeurs républicaines à l’occidentale, et non à l’égyptienne.- changement de la constitution. Et installer des lois comme la pesanteur, personne n’est au dessus, et non pas des lois antinomiques, anarchiques et archaïques.- séparation des pouvoirs.- instauration d’une monarchie institutionnelle où le roi règne mais ne gouverne pas, comme en Espagne.- reconnaître que les marocains sont des citoyens à part entière et non pas des sujets.- élargissement des espaces des libertés d’expression et de la presse.- autoriser le journaliste ALI LMRABET à reprendre ses activités journalistiques.- autoriser au futurologue MEHDI EL MENDJRA d’organiser des conférences sur le sol marocain.- dédommager Maître ABDERRAHIM BERRADA et lui permettre d’exercer ses activités politiques sans aucune restriction ni réserve.- délivrer la licence d’exercice au parti politique léniniste marxiste « la voix démocratique » (ex ILAALAMAM) et lever toute interdiction sur ses activités politiques.- jugement des tous les responsables accusés dans les assassinats, la torture, les détournements des biens du peuples, les concussions,les tripotages et tous les marocains reconnus coupables par Amnesty internationale.- refaire les procès des marocains incarcérés dans les affaires d’ordre politique, notamment ceux accusés dans les attentas présumés du 16 mai 2003.- refaire une réconciliation nationale authentique. Et non pas corrompre des personnes plates et complaisantes en leur accordant des postes, des indemnisations et des budgets mirobolants.- faire une transition nationale à laquelle participeront toutes les forces vives du pays, de laquelle résultera une constituante, l’élection d’un parlement légal et un premier ministre élu par le peuple.- mettre de toute urgence en exergue un plan économique capable d’assurer à cours terme une solution aux misères dans lesquelles gis le lympenprolétariat marocain.- renforcer la justice, combattre la corruption, la lenteur administrative, et tous les fléaux qui sévissent l’administration marocaine.- trouver une solution finale et définitive au problème du Sahara occidentale, et celui des berbérophones.B- Si votre majesté n’admet aucune de mes suggestions, et je ne vois pas pourquoi d’ailleurs, car ce sont des propositions qui ont été suggérées lors de mon séjour au Maroc de votre part, et celle de votre père, seulement elles sont peaufinées et ratifiées par mes soins de manière à ce qu’aucune de nos fiertés ne soit affectées. Alors, vous allez m’obliger à demander le statut d’apatride auprès des nations unis et renoncer à ce pays de mes ancêtres, où j’ai plus de préséance et de droit que vous-même, puisque vous connaissez bien comme il faut les droits de la dynastie des Idrissides qui a servi humblement sa patrie à travers l’histoire. Je vous demande de me rendre mes biens et mes droits, cesser de me traquer à travers le monde, pour me permettre de choisir un pays où je passerai le reste de mes jours.Majesté,Je vous appelle ainsi, uniquement pour remplir les formalités protocolaires de la correspondance. Car vous le savez très bien, vous ne pouvez nullement être un roi, moins encore un chef d’état compétent.Vous savez très bien que la théorie du contrat de gouvernement date du moyen âge : c’est un contrat qui lie le roi et ses sujets. Les théologiens trouvent de nombreux exemples de contrats, entre dieu et le peuple juif, entre roi et sujets, dans l’ancien testament. La notion de contrat permit de fonder le droit de résistance en raison du double contrat, le premier entre dieu et le peuple, le second, subordonne au premier, entre le roi et le peuple. Si le roi persécute la vraie religion, il viole le contrat conclu entre dieu et le peuple et celui-ci peut user de son droit de résistance. La théorie de contrat de gouvernement permettait l’établissement d’une monarchie à la fois autoritaire et limitée.Quant au droit divin que vous vous proclamez, il faut savoir que la nature n’a donné le droit à personne de commander les autres.La monarchie majesté, obéit à des lois elle-même :On dit que point de monarque, point de noblesse ; point de noblesse, point de monarque ; mais on a un despote.Le roi gouverne par des lois fixes et établies et non par des caprices sans lois ni règles. Aussi, il faut savoir qu’un roi ne peut pas se suffire aux lois, mais il a besoin aussi de la vertu, car la morale s’applique là où la loi ne s’applique plus. Mais est ce que vous-même, majesté, êtes soumise à ces lois, ainsi que vos agents, jusqu’au dernier policier de la circulation ?Je vous laisse le soin de répondre.A part les lois et la vertu majesté, le roi fait usage de l’honneur. Car le préjugé de chaque personne et de chaque condition, prend la place de la vertu politique et la représente partout.Majesté, est-ce que vous régnez par des lois fixes, la vertu et l’honneur ? Ou bien vous régnez par votre volonté, vos caprices et la crainte ? Le peuple n’a pas peur de vous ? Ou bien je me trompe ?Vous n’êtes pas un roi majesté, vous êtes comme le reste des chefs d’états arabo-musulmans : un despote et un tyran.Majesté, je sais que tu ne peux pas commettre la même bévue déjà commise à l’encontre du défunt HICHAM MANDARI, ni celle par votre père envers MEHDI BENBARKA.Majesté, lisez bien l’histoire, et spécialement celle du Maroc, posez-vous des questions, et tirez en des sermons. Pensez bien à votre père, ce qu’il a vécu, les conjurations qu’il a subit, la pression et le joug qu’il a exercé, l’injustice qu’il a mené et enfin, pensez aussi comment il est mort ; un grand homme comme lui qui a marqué l’histoire contemporaine, cède l’âme dans un ascenseur, comme…pensez-y majesté et rendez au peuple ce que votre père a usurpé. Car au moment où votre famille vit dans la prodigalité, la drogue dure et la prostitution, le peuple lui rampe à quatre pattes. Rendez au peuple ses deniers si réellement vous croyez que vous êtes commandeurs des croyants.Mais je crois sincèrement que vous ne le croyez pas majesté.Le voilà ce roi pacifiqueQui d’une affreuse politiquePromit d’enchaîner la fureur;Il n’en dévoila les maximes,Il n’approfondit l’art des crimes,Que pour en surpasser l’horreurDans l’attente de vous lire, veuillez agréer Majesté, l’expression de mes très hautes salutations.Signé : MOURAD DEGAULLEAliasKADDOUR ERRAMICIN : B402579Passeport : N600006GSM : 00213 67856166Fax : 0021321673661

    12 Noviembre 2006 | 21:39

  14. Dice ser itxiar

    es que no hay ningún moderador en este foro que ha pasado de largo el mierda de post en francés del moro este? ay que ver………

    13 Agosto 2008 | 21:55

  15. Dice ser itxiar

    es que no hay ningún moderador en este foro que ha pasado de largo el mierda de post en francés del moro este? ay que ver………

    13 Agosto 2008 | 21:55

  16. Dice ser abdellah

    aprende francés gitano de mierda.

    17 Agosto 2008 | 01:40

Los comentarios están cerrados.